3 randonnées difficiles à faire au QuébecJe suis certain que nous serons d’accord sur une chose. Randonner au Québec est l’une des choses qu’il faut absolument faire lorsque l’on décide de venir visiter la Belle-Province comme on la surnomme. Car oui, on n’y pense pas forcément a priori mais le Québec ne se résume pas seulement à Montréal et la ville de Québec. Il y a de nombreux parcs qui n’attendent que vous, sans pour autant devoir aller dans le grand nord québécois.

Qui n’en a jamais rêvé ? Qui n’a jamais rêvé de parcourir les grandes étendues des parcs nationaux et d’y rencontrer ses habitants de toutes sortes ? S’il faut encore vous convaincre, admirez les photos prises à ces endroits, la faune y est luxuriante !

Partez randonner pour quelques heures ou quelques jours, vous y trouverez forcément votre bonheur. Dans cet article, je vais vous parler de 3 randonnées classées difficiles qui nécessitent une bonne partie de la journée. J’ai eu le plaisir d’en effectuer quelques unes durant mon année de PVT au Canada.

 

Les 3 randonnées difficiles à faire au Québec

Ces 3 randonnées que je vous propose sont dans des parcs provinciaux de la SEPAQ. Attention, bien qu’ils portent l’appellation de « parc nationaux », ils ne sont pas forcément gérés par Parcs Canada. Pour s’assurer que l’on a le bon permis, allez faire un tour sur les sites internet des deux organismes. Dans tous les cas il est possible de s’acquitter des droits d’entrée sur place.  Pour un adulte, il en coûte 8.50$ par jour ou 76.50$ pour un abonnement de 12 mois (donne accès à tous les parcs de la SEPAQ, d’autres formules sont aussi proposées). L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 17 ans.

 

Vous pouvez séjourner dans certains parcs dans les aménagements prévus à cet effet (camping, chalet, etc).

 

Sentier du Mont Albert – parc national de la Gaspésie

J’ai eu l’occasion de randonner sur une partie seulement de ce sentier. L’autre partie était fermée lors de mon passage en automne pour pouvoir laisser en paix les orignaux en pleine période de reproduction. Cependant, j’ai pu accéder à un belvédère qui offrait une magnifique vue sur les forêts aux couleurs automnales avec un peu de neige.

Ce sentier se situe dans le parc national de Gaspésie, vous aurez l’occasion d’emprunter un sentier de 17.2 km (en aller-retour). Avec un dénivelé de 870m, vos jambes se forgeront pour voir l’un des plus beaux points de vue de la province.

Il est certain qu’un jour j’y retournerai pour avoir l’occasion d’y descendre vers la vallée du Diable depuis le sommet.

En 7 heures, vous parviendrez à effectuer l’aller-retour et surtout à en avoir des souvenirs plein la tête. Imaginez les montages à admirer de là-haut.

 

Sentier des loups – Parc national de la Jacques-Cartier

Bien-entendu, si vous envisagez de visiter le parc national de la Jacques-Cartier du nom de la rivière qui le traverse, je vous conseille d’opter pour le sentier des loups. Avec un dénivelé de 500 m et une distance de 10 km en aller-retour, vous aurez l’occasion de profiter d’une randonnée de 3h30 qui vous offrira deux points de vues sublimes via des belvédères.

Préparez-vous cependant à devoir marcher en partie sur de la roche et dans un peu de boue si le temps est humide pour accéder au sommet.

Ce parc se situe à seulement 30 minutes en voiture de la ville de Québec. Si vous pensez y rester plusieurs jours, de nombreuses autres randonnées valent la peine d’user ses pieds.

 

Sentier de l’Acropole-des-Draveurs – Parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Photo de @vagabond.moments

Le meilleur pour la fin, même si personnellement je n’ai pas encore eu l’occasion de l’effectuer. J’ai obtenu plusieurs retours positifs de voyageurs. Prochaine fois, c’est certain, j’y vais. (MAJ : J’ai eu l’occasion de réaliser ce souhait en mai 2017 lors de deux randonnées à Charlevoix).

Avec 800 m de dénivelé et une distance de 10.4 km en aller-retour, ce sentier de la région de Charlevoix saura vous conquérir. En 5 heures aller-retour également, vous aurez l’occasion de découvrir le sommet qui est un incontournable dans la Belle-Province. Il est difficile à atteindre mais l’effort vaut largement la peine car ce point de vue est à couper le souffle selon plusieurs voyageurs. Vous pourrez même avoir peut-être la chance d’y observer des caribous.

Photo de @littlegypsy

Soyons honnêtes, le dénivelé peut faire peur, car il est important mais ne doit pas vous décourager pour autant.

 

Conclusion

Oui nous sommes d’accord qu’il y a bien d’autres randonnées merveilleuses à effectuer au Québec. Je suis curieux de savoir lesquelles vous proposeriez. Cela m’inspirera certainement lors d’un prochain voyage au Québec.

 

Commandez vos billets pour visiter la province du Québec en toute tranquillité

 

Avez-vous déjà effectué une de ces 3 randonnées difficiles à faire au Québec ? Qu’en avez-vous pensé ? Souhaitez-vous tenter l’aventure un de ces jours ?