Interview - Karine, une canadienne en PVT BelgiqueKarine est une québécoise passionnée de voyages avec une trentaine de pays à son actif. Elle a décidée de venir découvrir la Belgique grâce au PVT. J’étais moi-même parti en PVT au Canada, et je connais quelques personnes l’ayant fait également, je me suis demandé ce que cela pouvait donner dans l’autre sens, et ce qu’une Canadienne pouvait bien venir découvrir chez nous, ce qui l’attirait dans notre pays.

 

Interview – Karine, une canadienne en PVT Belgique

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Québécoise, passionnée de voyages avec une trentaine de pays dans mon sac à dos, j’adore découvrir les bières de micro-brasseries au Québec et ailleurs en plus d’adorer la cuisine, les roads-trips, le scrapbooking le volleyball et l’entrepreneuriat.

Karine (en PVT Belgique) à Namur

Karine (en PVT Belgique) à Namur

 

Quand et comment cette idée t’est venue de venir en Belgique en PVT ?

Puisque j’avais pas mal voyagé en Europe, j’avais envie de vivre l’expérience à plus long terme et m’installer quelque part pour quelques mois. J’ai donc fortement encouragé mon copain à faire les démarches pour participer au programme Erasmus. Pour ma part, j’ai démissionné de mon emploi, je suis devenue freelance et j’ai demandé mon PVT. C’est comme ça que fin juillet je suis arrivée en Belgique.

 

Connaissais-tu d’autres canadiens qui sont venus avant en Belgique en PVT ?

Personnellement, non. Mais bon, à l’ère des réseaux sociaux, j’ai fini par faire connaissance avec des Québécois en Belgique.

 

Combien de temps as-tu passé et dans quelle ville vivais-tu ?

J’ai habité pendant 5 mois à Liège. J’aurais facilement prolongé mon séjour !

Karine (en PVT Belgique) au Lac Ohrid en Macédoine

Karine (en PVT Belgique) au Lac Ohrid en Macédoine

 

Qu’as-tu fait durant ton PVT ?

J’ai eu la chance de décrocher un stage, dû à mon statut de freelance, via LOJIQ. J’étais donc chargée de communication et marketing pour l’Agence du Numérique à Namur. Je travaillais principalement pour le réseau CoWallonia (espaces de coworking en Wallonie). J’étais en constante relation avec des entrepreneurs belges. Ça m’a tellement inspiré. Depuis que je suis de retour au Québec, j’essaye d’ailleurs de pousser mes idées de projets. Qui sait où tout ça va me mener ?

 

Quelles villes as-tu visité en Belgique ?

J’ai eu la chance de me promener beaucoup en Belgique. J’ai donc visité Liège, Bruxelles, Namur, Louvain, Anvers, Bruges, Courtrai, Tournai, Mons, Charleroi, Seraing, Louvain-la-Neuve et Bastogne.

Karine (en PVT Belgique) à Louvain-la-Neuve

Karine (en PVT Belgique) à Louvain-la-Neuve

 

Connaissais-tu déjà des belges ici et as-tu facilement rencontré du monde ?

Avant de commencer mes démarches, je ne connaissais personne en Belgique. Par contre, j’ai eu la chance de tomber sur 2 sympathiques personnes qui m’ont loué leur studio. Ils m’ont vraiment aidé avant mon arrivée et une fois sur place. J’ai pu rencontrer leurs familles et amis. Sinon, j’ai n’ai vraiment pas eu de problème à rencontrer des gens. Les Wallons sont vraiment accueillants et sympathiques. J’ai été chanceuse puisque j’ai eu la chance de travailler à l’occasion dans des espaces de coworking, surtout à Liège. J’y ai rencontré des personnes vraiment cool là-bas. Et je dois avouer que mon accent québécois a peut-être facilité le tout. Plusieurs belges semblent avoir envie de découvrir le Québec, c’était génial de discuter avec eux.

 

Qu’as-tu préféré en Belgique ?

Plein de choses ! Les gens, la bouffe, le marché de la Batte, les fêtes du 15 août et de Wallonie, les marchés de Noël, la facilité à aller visiter d’autres villes/pays. Pour une canadienne, c’est un luxe ! Sinon, les prix à l’épicerie, surtout en terme de fromages, charcuteries et vins. Tout est moins cher qu’au Canada. Mis à part tout ça, tous les gens que j’ai rencontré là-bas ont tout fait pour m’aider. J’ai aussi beaucoup apprécié les discussions avec les belges. Surtout au niveau des différences entre la Belgique et le Canada et par rapport à nos expressions propres à chaque pays.

Karine (en PVT Belgique) au marché de noël de Liège

Karine (en PVT Belgique) au marché de noël de Liège

 

Qu’as-tu le moins apprécié en Belgique ?

Puisque je dois y répondre, je dirais, le service de bus et de train. C’est peut-être parce qu’ici je voyage en auto et je n’ai pas à vivre ces situations. J’ai trouvé ça difficile de m’y faire, surtout aux retards et aux grèves. Mais bon, ça fait parti de l’expérience ! Sinon, j’ai trouvé les démarches administratives lourdes et compliquées. J’imagine que c’est normal pour une étrangère de passer par toute cette paperasse.

 

Alors ! Une préférence pour la frite, la bière ou le chocolat ?

Quelle question difficile !! Mais bon, puisque je dois en choisir une, je dirais la frite. Je devais m’empêcher d’aller en chercher plus de 2 fois par semaine à la friterie. Les frites sont délicieuses… avec tous les choix de mayonnaise en plus ! Cela dit, j’ai bien aimé la bière, mais on en fait de l’excellente ici aussi au Québec ! J’ai quand même eu la chance de goûter plein de bières différentes, c’était génial. Et si je peux rajouter, la gaufre de Liège est délicieuse !

Karine (en PVT Belgique) à Kotor Bay au Monténégro

Karine (en PVT Belgique) à Kotor Bay au Monténégro

 

En as-tu profité pour visiter d’autres pays en Europe ?

Oui !!! C’était le but, je suis allée en France (à 3 reprises), aux Pays-Bas, en Allemagne et au Luxembourg. Sinon, je me suis également rendue au Monténégro, au Kosovo et en Macédoine avant de débuter mon stage.

Karine (en PVT Belgique) à Budva au Monténégro

Karine (en PVT Belgique) à Budva au Monténégro

 

Souhaites-tu revenir en Belgique plus tard ?

Tellement ! Pour être honnête, la Belgique n’était pas mon premier choix pour y vivre. Mais j’ai tellement aimé mon expérience que je souhaite vraiment y retourner. D’autant plus que mon PVT est valide jusqu’à la fin juillet, j’aimerais bien en profiter encore !

 

Que retiens-tu globalement de ton expérience en PVT en Belgique ?

Que les Wallons et les Québécois se ressemblent à plusieurs niveaux. C’est peut-être pour ça que je me sentais aussi bien. J’ai également expérimenté une autre mentalité pour ce qui est du travail. J’ai appris à prendre mon temps pour plein de choses. On est vraiment pressés en Amérique du Nord, c’est fou.

Karine (en PVT Belgique) devant l'Arc de Triomphe à Paris

Karine (en PVT Belgique) devant l’Arc de Triomphe à Paris

 

Comment se passe ton retour au Québec ?

Pas si bien, j’ai eu le blues du retour assez intense, merci. Après 3 mois, je commence à me faire à l’idée que je suis revenue et que peut-être je ne retournerai pas en Belgique de sitôt. Sinon, d’un côté plus positif, je crois que mon expérience intéresse beaucoup de gens ici. C’est bénéfique au niveau de mes contrats de travail puisque plusieurs personnes m’ont contacté pour en savoir plus sur ce que j’ai pu développer comme compétences en Belgique.

 

Merci Karine pour ton retour d’expérience, je suis ravi que tu ai apprécié de découvrir la Belgique. J’espère que tu y reviendras pour une petite frite-bière. Bon retour à toi au Québec.

 

D’autres Canadiens sont-ils partants pour venir découvrir mon joli pays avec le PVT ?