8 blogueurs québécois racontent leurs plus belles expériences de voyageAprès avoir laissé la parole à des Belges pour qu’ils vous partagent leurs destinations favorites, je souhaitais laisser s’exprimer mes amis Québécois. Qu’ils puissent vous faire rêver et peut-être vous donner l’envie de découvrir l’une des destinations présentées. 

 

8 blogueurs voyageurs québécois

Tadjikistan

Pierre-Luc – Explorer la planète

Explore la planète - Tadjikistan - 8 blogueurs voyageurs québécois

Ma plus belle expérience de voyage est sans aucun doute la découverte du Tadjikistan ! Pays coincé entre l’Ouzbékistan, la Chine, le Kirghizistan et l’Afghanistan, cet ancien territoire de l’Union soviétique m’a complètement charmé par ses décors montagneux et lunaires et par l’hospitalité de ses habitants.

Le principal attrait de cette destination est de parcourir la route de la soie en roulant sur une route sinueuse qui traverse les montagnes du Pamir. Le décor offert avec la vue sur l’Afghanistan qui se trouve tout juste de l’autre côté de la rivière est vraiment impressionnant. Mais attention, ce n’est pas pour les estomacs sensibles !

Le Tadjikistan propose également de splendides randonnées qui permettent d’explorer les montagnes arides qui couvrent la presque totalité du pays. S’il y a un coin en particulier qui m’a particulièrement plu, c’est définitivement les Fans mountains. Et puisque le Tadjikistan est en dehors du radar de la plupart des touristes, vous aurez les montagnes pour vous seul !

Mis à part la beauté des lieux, ce qui m’a séduit au Tadjikistan, c’est l’hospitalité des Tadjikes. Lorsqu’on visite ce pays, on traverse de petits villages et on y passe la nuit chez l’habitant. C’est alors le moment de tisser de bons liens d’amitié avec ce peuple qui est très chaleureux. Les villages de Bulunkul, de Gisev, de Langar ou de Murghab pour ne nommer que ceux-ci m’ont permis de garder d’incroyables souvenirs du Tadjikistan. Bref, un véritable coup de cœur !

Pour lire le résumé complet de mon séjour au Tadjikistan : Quoi faire au Tadjikistan en 10 incontournables.

 

Mongolie

Gabrielle Asselin – Vagabondeuse

Vagabondeuse - Mongolie - 8 blogueurs voyageurs québécois

Ma plus belle expérience de voyage, je l’ai vécu en Mongolie. J’étais alors partie pour 6 mois d’aventures et ce pays n’était pas sur la liste de ce que j’avais prévu au départ. Des évènements inattendus m’ont fait changer de destination et j’ai dû prévoir un plan B qui s’avéra être la Mongolie.

Je n’étais à peu près pas préparée quand j’ai mis les pieds à Oulan-Bator la capitale et je ne l’étais pas beaucoup plus quand je suis partie explorer les steppes et la surprise a été complète et renversante. Autant de vert, de moutons, de paysages spectaculaires à 360 degrés ; je n’en croyais pas mes yeux. Du désert de Gobi aux montagnes de l’Altaï, à aucun moment je ne me suis fatiguée des paysages parfois presque lunaires et surnaturels qui m’ont accompagné tout au long de mon séjour. De grands espaces et de l’air frais à volonté le tout parsemé de yourtes et de bien du bétail, bref tout pour plaire à l’amatrice de plein air que je suis.

La culture et l’accueil chaleureux des nomades ont aussi contribué à rendre mon aventure inoubliable et malgré quelques expériences culinaires un peu rudes, j’ai adoré tenter de m’adapter à leur mode de vie si différent du mien. Mon immersion dans leur culture a grandement contribué à me faire vivre ce sentiment de dépaysement que je recherche lors de mes voyages et comme il a été particulièrement fort et vif, il n’en fallait pas plus pour que la Mongolie ne devienne mon pays préféré et une expérience de voyage des plus marquantes et chère à mon cœur.

Retrouvez mon aventure en Mongolie :

Voyager en Mongolie parmi les nomades

Quoi faire en Mongolie – Visiter les Tsataans

 

 

Xiahe (Chine)

Rachel Latour – Découverte monde

Découverte monde - Xiahe Chine - 8 blogueurs voyageurs québécois

Pour mon deuxième séjour dans l’Empire du milieu, je me suis lancée sur les traces de Marco Polo à travers la Route de la soie dans la province du Gansu. Mon voyage en Chine sur cet itinéraire mythique demeure l’un de mes voyages les plus marquants. Au Sud de la province se trouvent les hauts plateaux tibétains. Après avoir eu un premier contact avec l’univers fascinant de ce peuple lors de mon voyage dans le Yunnan, j’ai mis le cap vers Xiahé qui est reconnu pour contenir l’un des plus importants monastères bouddhistes tibétains de la secte des bonnets jaunes au pays.

Le monastère de Labrang est un énorme complexe labyrinthique où plus de cinq cent moines y vivent et y étudient dans les six différentes écoles. Tout autour, sur le mur d’enceinte appelé le kora, des pèlerins tibétains circulent en y faisant tourner un à un les moulins à prières, et ce, pendant trois kilomètres. Ce geste fait dans le sens des aiguilles d’une montre permet de libérer des mantras (prières) vers les cieux.

Dans ces montagnes, à 3000 mètres d’altitude, la ferveur religieuse est palpable. Il émane de ce lieu une spiritualité intense dont on se laisse facilement enivrer. Je me suis baladée dans ces lieux saints pendant deux jours, à assister aux cérémonies de nuit comme de jour. Je ne comprenais rien à tout ce qui se passait autour de moi, mais j’étais complètement fascinée par tous ces rituels, ces couleurs, ces odeurs. Pendant ces quelques jours, je me suis sentie propulsée au cœur d’une série documentaire en terre inconnue.

Tout autour, sur les hauts plateaux, les prairies, d’énormes pâturages où les Tibétains viennent faire paître leurs animaux. Chevaux, yaks, moutons et chèvres se nourrissent dans ces étendues de verdures sauvages et d’eau fraîche. La beauté du lieu est indescriptible.

À chaque fois, la Chine a ce pouvoir de me déstabiliser. Encore une fois, je suis revenue de ce voyage en ayant qu’une chose en tête, revenir encore et encore.

 

Bruxelles (Belgique)

Annie Picard – Annie Anywhere

Annie Anywhere - Bruxelles Belgique - 8 blogueurs voyageurs québécois

Choisir la Belgique comme coup de cœur sur un blog belge, pari risqué ? Lors de ma première visite à Bruxelles en 2015, les Belges à qui je disais passer mes vacances là-bas s’exclamaient tous : « Quoi ? Tu passes tes vacances en Belgique ? Mais on t’y a obligé ou… ? »

Et pourtant, pour une Québécoise, la Belgique c’est le bonheur !

Sitôt arrivée, je trouve une bonne bière à deux pas d’où je suis, et l’humour des serveurs me fait craquer à chaque fois. Même sur la Grande Place de Bruxelles, prise d’assaut par les touristes, la bonne humeur est présente et l’ambiance est festive.

Les nombreuses murales avec les personnages de BD satisfont l’amatrice de Street Art en moi et me donne une raison de plus de m’arrêter à chaque coin de rue pour prendre des photos.

À Gand, c’est l’architecture qui me séduit et ses nombreux vélos qui lui donne un air d’Amsterdam.

En Belgique, chaque jour est une fête et une occasion de se réunir. Je me sens toujours chez moi dans ce petit pays, comme mon Québec européen.

De retour cette année, la Belgique a été le premier pays d’Europe que j’ai visité deux fois, et j’y serai certainement de retour !

 

Australie

Maude Carrier – MCGlobetrotteuse

MCGlobetrotteuse - Australie - 8 blogueurs voyageurs québécois

Mon coup de cœur dans le monde revient à l’Australie. J’y suis allée il y a déjà presque 12 ans, au début de ma vingtaine pendant un peu plus de 3 mois, et encore aujourd’hui, je rêve d’y retourner. Ce qui m’a le plus attiré ? Je crois que c’est surtout la diversité des paysages…

Aller en Australie, c’est un peu comme faire plusieurs voyages en même temps. On a le désert, les plages, les villes, les tropiques, les montagnes… Il y a de tout ! Sans compter que les gens y sont très accueillants, et qu’il y a plusieurs animaux craquants qui y vivent.

Quelques expériences m’ont marqué plus que d’autres pendant mon séjour.

La première : dormir dans un swag (sac de couchage typiquement australien) sous la belle étoile et la pleine lune en plein désert, et me faire réveiller vers 4h du matin par un Dingo curieux… pas besoin de café pour se réveiller quand on constate qu’un animal te renifle la tête !

La deuxième : l’île de Fraser Island, la plus grande île sablonneuse au monde. En 4×4 avec 8 autres voyageurs étrangers pendant 3 jours à circuler sur les routes sablonneuses c’est simplement magique, et si atypique ! Beaucoup de découvertes à faire sur cette île donc le Mackenzie Lake avec ses dégradés de bleus intense et les points du vue à couper le souffle à Indian Head.

Un voyage en Australie, c’est un voyage dont on ne revient jamais vraiment… Il y a tant à voir, à faire, tant de gens à rencontrer qu’il est difficile de ne pas vouloir y retourner !

Retrouvez mon récit complet « Le voyage d’une vie« .

 

Bolivie

Bianca – La Grande Déroute

La Grande Déroute - Bolivie - 8 blogueurs voyageurs québécois

Choisir LA plus belle expérience de voyage est un exercice irréalisable, une tâche à la limite inconfortable. Mais il y a de ces aventures, de ces découvertes qui marquent et qui restent élevées dans nos souvenirs de voyage.

Pour ma part, la Bolivie fait partie de celles-là. Un pays parmi tant d’autres qui m’a chamboulée, époustouflée, fascinée. D’abord, par sa variété : comment un si petit pays peut-il offrir autant de paysages inimitables ? Le plateau andin m’a coupé le souffle (au sens propre comme au figuré – à 5 200 mètres d’altitude et devant ces perspectives lunaires, comment faire autrement ?). La pampa, 5000 mètres tout en bas, m’a engloutie comme si je lui appartenais depuis toujours – ça tombe bien, je n’avais qu’à moitié l’envie de faire la route du retour. La Paz m’a ravivée ; le lac Titicaca m’a éblouie et les volcans, et le désert de sel, et les geysers…

De l’Amazonie aux plaines arides, des pics montagneux enneigés à la jungle humide et terreuse. Vigognes et flamants roses, dauphins sauvages et piranhas. Les robes colorées, les îles de paille, les routes cahoteuses, la musique entraînante, le maté de coca et la bouffe de rue : tout de la Bolivie stimule les sens et les sentiments. Mon passage en Bolivie – un tout petit mois à peine, bien qu’il remonte à une dizaine d’années, est encore bien présent et mon envie d’y retourner est toujours aussi vive.

 

Côte-Nord du Québec (Canada)

Pascale Langlois – Scouich

Scouich - Côte nord du Québec - Canada - 8 blogueurs voyageurs québécois

La Côte-Nord du Québec, c’est là que les premiers pêcheurs se sont installés. De petits villages isolés les uns des autres. Face au fleuve St-Laurent capricieux, aux vents qui soufflent sans arrêt, aux hivers rudes qui ne pardonnent pas. Dépassé la fameuse Tadoussac, c’est là que la région se révèle. Des plages, des dizaines de plages au sable fin mais à l’eau glaciale. Les baleines que l’on peut observer sans quitter la côte. Les routes interminables, sinueuses, bordées de forêts à l’infini. Dans les petits bouibouis au bord de la route, vous goûterez les meilleurs poissons et fruits de mer de toute la province. Un savoir-faire ancestral.

Au bout de la route 138, à Natashquan puis Kegaska, vous trouverez un calme et une vie paisible dont le seul souvenir vous apaisera. Le bout du monde, c’est là. Ou presque… Parce que même si la route s’arrête, le Bella Desgagnés sert de relais avec les autres villages de la côte. Monter à bord de ce bateau, c’est visiter un autre monde, un autre Québec que peu de gens connaissent. Les étendus infinis, c’est là qu’ils se trouvent. Perchés sur les rochers au port de St-Augustin, on a du mal à croire qu’il y a de la vie humaine à cet endroit. Un vide abyssal. Un vide que l’on ressent encore plus en arrivant à l’île d’Anticosti en pleine nuit noire. On pourrait se croire dans l’espace tellement tout autour est loin, tellement c’est silencieux.

J’ai vécu à bord du Bella Desgagnés une expérience pour laquelle je manque encore de mots à ce jour. Comme la redécouverte de mon territoire, de sa beauté et de son immensité. La Côte-Nord c’est ressentir l’immensité.

 

Istanbul (Turquie)

Jennifer Doré Dallas – Moi mes souliers

Moi mes souliers - Istanbul Turquie - 8 blogueurs voyageurs québécois

Quelle tâche difficile que de déterminer un seul endroit dans le monde à mettre au palmarès des plus belles expériences de voyage autour du globe, mais si je n’avais qu’à en sélectionner une, Istanbul remporterait probablement la palme ! À la fois asiatique et européenne, cette métropole vous happe, vous enivre, vous charme, vous sérénade.

De l’appel de la prière matinal au coucher de soleil sur le Bosphore, Istanbul et ses quartiers éclectiques en met plein la vue. Savourez un jus de pomme-grenade en déambulant sur l’avenue Istiklal, mais faites gaffe au tramway d’époque ! Montez la tour de Galata pour une vue imprenable sur la haute ville ou passez plutôt du temps dans le marchés d’épices, de sucreries ou encore de babioles.

Dans le quartier touristique, Hagga Sophie règne sur les alentours, tout près de la grande mosquée bleue et des restaurants gourmands. Mon moment préféré de ce voyage à Istanbul ? Mes premiers instants dans une mosquée, tous les sens à l’affût, séduite par cette ambiance magique !

 

Quelle expérience vous attire le plus ? Suiviez-vous déjà ces blogueurs québécois ? Avez-vous déjà eu l’occasion de vivre quelque chose de similaire ? Racontez votre plus belle expérience de voyage en commentaire.